25 aoû 2021

Couvrez-vous en cas de revalidation

Après une intervention chirurgicale, en cas de maladie ou suite à un accident, on doit parfois suivre des soins de revalidation. À domicile ou dans un centre, en résidentiel ou non, les frais d’une revalidation restent importants. Grâce à l’assurance hospitalisation et l’assurance ambulatoire, vous pouvez vous concentrer sur votre rétablissement, sans vous soucier de vos remboursements.

Une revalidation, ça n’arrive pas qu’aux autres

Vous vous croyez à l’abri d’une revalidation ? Détrompez-vous. Une revalidation, ça peut vous concerner tôt ou tard, dans plusieurs situations :

  • après une intervention chirurgicale ;
  • après un accident ou un traumatisme ;
  • en cas de maladie (chronique ou non) associée à des handicaps physiques ou neurologiques ;
  • en cas de douleurs chroniques, de handicap congénital, etc.

Revalidation en centre ou à domicile ?

Vous pouvez bénéficier de soins de revalidation à domicile ou en centre de revalidation, en résidentiel ou non. Parlez-en à votre médecin : il pourra vous conseiller la meilleure option, en tenant compte de vos besoins thérapeutiques et de vos souhaits.

Hospitalisation et ambulatoire, indispensables pour couvrir des frais de revalidation

En cas de revalidation, vous avez des frais liés aux soins : consultations, séances de kinésithérapie, médications. Et si vous séjournez dans un centre de revalidation, vous avez aussi des frais de séjour. La facture grimpe vite. Heureusement, grâce aux assurances DKV, vous pouvez vous mettre à l’abri des soucis financiers. 

Frais de soins

Vous avez besoin de suivre des soins de revalidation, à domicile ou dans un centre de revalidation (reconnu par DKV ou pas) sans devoir y séjourner ? Les prestations médicales sont prises en charge, après intervention de la mutuelle, soit :

  1. par votre assurance hospitalisation s’ils font suite à une hospitalisation et s’ils ont lieu pendant la période posthospitalisation de votre contrat d’assurance.
  2. dans les autres cas, par votre assurance ambulatoire, donc s’ils ne font pas suite à une hospitalisation ou s’ils font suite à une hospitalisation, mais ont lieu en dehors de la période posthospitalisation de votre contrat d’assurance.

La durée de la période posthospitalisation est mentionnée dans votre contrat, et peut varier jusqu’à 90, 120 ou 180 jours après l’hospitalisation.

Frais de séjour

Vous devez suivre des soins en résidentiel dans un centre de revalidation ? Si vous séjournez dans un centre de revalidation reconnu par DKV, alors vos frais sont couverts par votre assurance hospitalisation. Par contre, si vous séjournez dans un centre qui n’est pas reconnu par DKV, alors vous n’êtes pas couverts pour vos frais d’hébergement.

Dans les centres de revalidation reconnus par DKV, votre séjour est considéré comme une admission dans un hôpital, et ce, dans tous les cas : qu’ils fassent suite ou non à une hospitalisation, qu’ils aient lieu ou non pendant votre période de post-hospitalisation.

Mais quels sont ces centres de revalidation (hôpitaux de revalidation) reconnus ? Les voici [1]:

  • SILVA medical - Campus Scheutbos (Bruxelles)
  • CH Valisana - Site Valida (Bruxelles)
  • CH Valisana -Site Sanatia (Bruxelles)
  • Verpleeginrichtingen De Dennen (Malle)
  • Zorgcentrum Lemberge (Merelbeke)
  • Noorderhart - Revalidatie & MS (Pelt)
  • RevArte (Edegem)
  • Koninklijk Instituut Inkendaal (Sint-Pieters-Leeuw)
  • Koningin Elisabeth Instituut (Koksijde)
  • BZIO - revalidatiecentrum IMBO (Oostende)
  • Nationaal MS centrum (Steenokkerzeel)
  • ISoSL - Hôpital du Valdor (Liège)
  • ISoSL - Hôpital Peri (Liège)
  • SILVA medical - Site du Bois de la Pierre (Wavre)
  • SILVA medical - Site de la Fôret de Soignes (La Hulpe)
  • MRS Saint-Joseph (Moresnet)
  • CHN William Lennox (Ottignies-Louvain-la-Neuve)

Ces centres sont généralement liés à un hôpital, voire même situés sur place. Ils peuvent différer en fonction des pathologies traitées. Enfin, certains centres de revalidation sont plutôt spécialisés dans les soins pour l'adulte, d'autres dans les soins aux enfants ou les deux.

 

N’attendez pas pour vous couvrir !

Choisissez une assurance hospitalisation et une assurance frais ambulatoires adaptée à votre profil. Notre outil DKV InsureMe ou nos intermédiaires d’assurance vous aident à cerner vos besoins et à identifier la formule faite pour vous.

 

Il s'agit ici de publicité au sens de l'arrêté royal du 25 avril 2014 imposant certaines obligations en matière d'information lors de la commercialisation de produits financiers auprès des clients de détail.

Pour toutes informations complémentaires concernant les caractéristiques et exclusions principales de ces produits, vos droits et obligations, veuillez consulter les Conditions Générales, les Conditions Tarifaires et les Documents d’Information Produit (IPID) avant de souscrire. Ces documents sont disponibles auprès de votre intermédiaire d’assurances, sur www.dkv.be ou gratuitement auprès de DKV Belgium.

DKV Belgium S.A. | Rue de Loxum 25 | 1000 Bruxelles | www.dkv.be | Tél. : +32(0)2 287 64 11 | R.P.M. 0414858607, entreprise d’assurances de droit belge agréée sous le n°739, sous le contrôle de la Banque Nationale de Belgique, dont le siège est situé à 1000 Bruxelles, Bld de Berlaimont 14, fabricant des produits DKV : soins dentaires, frais ambulatoires, hospitalisation, dépendance et perte de revenus. Ces produits sont soumis au droit belge (branche 2 ‘maladie’ et/ou branche 18 ‘assistance’). Offre via votre intermédiaire d’assurances et/ou via www.dkv.be. Contrat à vie, non résiliable par l’assureur, sauf exceptions prévues par la loi. Pour les plaintes relatives à la gestion ou à la mise en oeuvre de ces produits, veuillez vous adresser au service Quality Control de DKV Belgium S.A. par courrier à l’adresse suivante : rue de Loxum 25, 1000 Bruxelles, par mail à Qualitycontrol@dkv.be ou via le formulaire disponible sur notre site internet www.dkv.be/fr/contact/une-plainte et, en 2ème ressort, à l’Ombudsman des Assurances par courrier à l’adresse suivante : square de Meeûs 35, 1000 Bruxelles, par mail à info@ombudsman.as ou par téléphone au +32 (0) 2 547 58 71. Ce document est un support commercial au sens de l’A.R. du 25 avril 2014 imposant certaines obligations en matière d’information lors de la commercialisation de produits financiers auprès des clients de détail.


[1] Liste datant de 2021. Cette liste peut changer.