La forte augmentation des coûts des soins hospitaliers entraîne inéluctablement un ajustement tarifaire des primes

Wednesday, 16 August, 2017

Pour tenir compte des dernières évolutions des coûts de soins de santé, la Banque Nationale de Belgique, le régulateur des compagnies d'assurance, a demandé à DKV, leader du marché belge en matière d’assurance maladie complémentaire, un ajustement tarifaire de certaines primes au-delà de l’indice médical.

Les soins de santé rencontrent un problème de financement aujourd’hui bien connu en Belgique. D’une part, le coût des soins ne cesse d’augmenter et d’autre part, la croissance des dépenses publiques en soins de santé a été plafonnée. Cette situation touche particulièrement les hôpitaux belges : leur résultat courant continue de baisser et leur endettement s’est également aggravé1. Dans ce contexte de déséquilibre financier, les hôpitaux réagissent par une hausse des coûts des soins hospitaliers à laquelle les patients doivent faire face et que les assureurs privés s’efforcent de prendre en charge.

Le 25 juillet dernier, la Banque Nationale de Belgique (BNB) a informé DKV qu’elle devait procéder à un rééquilibrage tarifaire des primes de certains produits d’assurance hospitalisation en complément de l’indexation légale.

Afin d’éviter à l’avenir de brusques variations en suivant au plus juste l’évolution des coûts des soins de santé, et dans un souci de répartir dans le temps l’adaptation des tarifs, la BNB a estimé qu’il était justifié d’opérer en deux temps :

  • A leur prochaine échéance anniversaire, la prime annuelle de certains produits hospitalisation anciennement commercialisés sera augmentée de 5,5 %2 à 9 %3, soit en moyenne de 13,80 € pour un enfant (jusqu’à 19 ans inclus) et de 44,30 € pour un adulte (à partir de 20 ans).
  • Pour les années suivantes, les primes de certains produits d’assurance hospitalisation anciennement commercialisés4 et ambulatoires5 seront augmentées tous les ans de 1 à 1,6 %. Cette disposition sera mise en oeuvre à partir de l’échéance annuelle du 1er septembre 2018.

Ces mesures permettront à DKV de conserver sa capacité, unique en Belgique, à prendre en charge de la façon la plus étendue possible et illimitée, les frais médicaux importants qui restent à charge des patients.

Les clients concernés par ces mesures seront contactés individuellement. DKV reste leur partenaire privilégié pour garantir une couverture soins de santé optimale et adaptée à leurs besoins et en fonction de leurs choix. De plus, la facilité du système du tiers-payant dont les clients DKV bénéficient est unique. Par ailleurs, pour la plupart des assurés, la majoration de la prime peut être évitée par une augmentation de la franchise annuelle à hauteur d’un montant fixe annuel, quel que soit le nombre d’hospitalisations, tout en conservant l’ensemble des garanties actuelles ; les clients sont pris en charge exactement dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui et toujours de manière illimitée.

 

Contact presse :
Ariane Goossens
Whyte Corporate Affairs
ag@whyte.be
02/738 06 20

 

1 Belfius, Analyse sectorielle des hôpitaux généraux : Etude Maha 2016.
2 IS2000,
3 IS, IS+ et IS+Maladies Graves
4 IS2000, IS, IS+ et IS+Maladies Graves
5 A2 et A2+