26 mai 2021

Le jogging, alternative à la course à pied

Le jogging est une forme d’exercice également connue sous le nom de footing. Contrairement à la course, le jogging se pratique à une vitesse constante et à faible intensité.

 

Quelle est la principale différence entre jogging et course à pied ?

La principale différence entre « joggers » et « runners » est que ces derniers suivent généralement des plans d’entraînement spécifiques où l’intensité et la vitesse de course changent au fur et à mesure dans les jours d’entraînement.

Une personne qui fait de la course à pied se fixe (habituellement) un objectif d’entraînement bien défini, par exemple, améliorer son temps de course ou son temps de récupération, ou se préparer à une épreuve.

Les personnes qui pratiquent ce sport font (généralement) du jogging sans autre objectif que d’activer leur organisme pour éviter la sédentarité, perdre du poids ou évacuer le stress du quotidien.

En fait, un coureur fait généralement du jogging pour s’échauffer ou en guise de récupération active avant, pendant ou après l’entraînement.

Quand est-ce que je fais du jogging ?

Nous faisons du jogging lorsque l’intensité à laquelle nous nous déplaçons est constante, sans pics ni baisses de régime pendant la course. L’intensité à laquelle il est « admis » (dans le monde du sport) que l’on fait du jogging est celle d’une course effectuée à 70 % de la fréquence cardiaque à l’effort (battements par minute).

Recommandations pour faire du jogging

Si le jogging, de par son intensité, est une activité physique recommandée (initialement) pour tous, il existe comme dans toute activité physique un certain nombre de recommandations pour préserver et améliorer notre santé, et éviter les blessures :

  • Bilan de santé : beaucoup pensent que les bilans de santé sont réservés aux personnes âgées mais, du fait de notre mode de vie (sédentarité, alimentation, stress...), ils sont indispensables pour toute personne qui n’a pas l’habitude de pratiquer une activité physique et qui décide de s’y mettre.
  • Échauffement : même si nous avons vu que le jogging est une activité douce, cela ne signifie pas qu’il ne nécessite aucun échauffement préalable. Effectuez des exercices de mobilité articulaire et d’étirement (actifs), et commencez à courir progressivement.
  • Hydratation : il est nécessaire de s’hydrater avant, pendant et après l’activité. N’attendez pas d’avoir soif (c’est le premier signe de déshydratation) et buvez par petites gorgées.
  • Des chaussures confortables : ne portez pas n’importe quelles chaussures ; achetez des chaussures adaptées à votre sport, qui sont confortables, respirantes et qui absorbent les chocs, afin de réduire autant que possible la surcharge musculaire.
  • Lunettes : prenez soin de vos yeux. La poussière, le soleil, une branche... autant d’éléments qui peuvent nous faire passer un mauvais moment ou entraîner une blessure pendant notre séance de sport.
  • Chapeau et crème solaire : soyez attentif à l’heure de l’activité (surtout l’été), évitez les heures les plus chaudes et protégez-vous des éventuelles insolations et coups de soleil.
  • S’étirer à la fin de la course : tout comme l’échauffement est essentiel en début de séance, les étirements sont importants à la fin de l’activité pour réduire la charge sur les muscles et prévenir d’éventuelles blessures.
  • Cardiofréquencemètre : si vous voulez que votre jogging soit efficace, vous devez contrôler votre fréquence cardiaque (70 %). Le meilleur moyen pour cela est de vous équiper d’un cardiofréquencemètre.

Bienfaits du jogging pour la santé

  • Améliore la capacité aérobie : vous serez moins fatigué et supporterez mieux les efforts au quotidien. Cette amélioration se répercutera directement sur l’élasticité de vos artères, ce qui facilitera votre circulation sanguine et réduira vos problèmes cardiovasculaires.
  • Brûle les graisses : du fait de sa « faible intensité », le principal carburant que notre corps brûlera pour nous fournir de l’énergie pendant l’activité sera la graisse. Bien sûr, pour bénéficier de ce bienfait, il nous faudra faire du jogging pendant au moins une demi-heure.
  • Forte mobilisation musculaire : même si les principaux muscles utilisés pendant la course sont ceux des jambes, le tronc et les bras sont aussi sollicités pour la stabilité de la marche, ce qui nous amène à mobiliser environ 70 % du corps, avec pour résultat une amélioration corporelle globale. Plus précisément, la course à pied aide à élancer et à tonifier principalement les jambes et les fesses, ce qui permet d’éviter la cellulite.
  • Prévention de l’ostéoporose : les impacts répétés de faible intensité du jogging aident à renforcer la densité osseuse.
  • Améliorations psychiques : comme toute activité physique, le jogging aide à libérer des endorphines (l’hormone du bonheur) ; en outre, il accroît l’oxygénation du cerveau, ce qui entraîne une diminution du stress et une amélioration de l’humeur.