25 nov 2020

La perte d'audition ? Elle survient plus tôt qu'on ne le pense

 

Les soucis d'audition ne surviennent pas qu'au 3ème âge. Ils touchent un grand nombre de personnes actives. Or, la perte d'audition est un facteur d'isolement et de baisse de productivité. Voici le point sur les impacts et les traitements.

On est parfois plus sourd qu'on ne le croit. De fait, on contrôle moins fréquemment son audition que sa vue. Or, détecter tôt un souci auditif et apporter une solution personnalisée améliorent la qualité de vie.

 

La perte d'audition, trop peu testée

Une fois passé l'âge de la visite médicale, qui fait encore tester sa capacité auditive ? Peu de Belges. Pourtant, selon La Fédération Francophone des Sourds de Belgique, près de 16% de la population souffre de problèmes d’audition. Et parfois sans s'en rendre compte.

Les causes d'une baisse d'audition sont nombreuses. Citons ainsi par exemple:

●      la présence ou l'utilisation de machines bruyantes en usine ;

●      les bruits quotidiens (ex : dans les transports) ;

●      l'âge. Dès 40 ans, l'audition a tendance à baisser.

Et parmi les travailleurs ? Un test réalisé dans plusieurs entreprises par une société de prothèses auditives montre notamment que :

●      20 % des travailleurs de plus de 50 ans entendent moins bien.

●      Les employés atteints n'osent pas dire qu'ils n'entendent pas bien.

L'analyse de ces tests a fait apparaître qu'une audition déficiente représente un facteur d'isolement au travail et entraîne une diminution de la productivité.

 

Perte d'audition, un impact professionnel et social

Les problèmes d'audition ont des répercussions directes sur la productivité des travailleurs. On pense notamment au risque de mauvaise compréhension des consignes.

Mais les répercussions se marquent aussi sur la santé des travailleurs. En devant prodiguer des efforts de concentration plus soutenus pour comprendre les conversations, le travailleur aura moins d’énergie pour son travail quotidien. La fatigue, les maux de tête, le stress, les comportements d’évitement, un sentiment de honte peuvent alors naître.

Enfin, les soucis auditifs peuvent mener à de l'isolement au travail. Mais pas uniquement. La personne malentendante finit par éviter les rassemblements sociaux tels que les fêtes, etc... Un isolement qui peut ensuite mener à des troubles psychologiques (dépression, burn-out...).

 

Améliorer son audition, cela a un coût

Les appareils auditifs restent la solution classique face à une perte d'audition. Une solution qui s'avère coûteuse puisqu'il faut généralement s'équiper de deux appareils. Or, il faut compter entre 700 et 2000€ par appareil.

Un budget qui s'accroît si l'on porte son choix sur un l'appareil discret et/ou sophistiqué au niveau de la réduction des interférences, par exemple.

Consciente de l'importance de pouvoir acheter un appareil auditif, la sécurité sociale rembourse partiellement les appareils auditifs, selon certaines conditions.

Vous voulez éviter de vous inquiéter à propos de ces frais ? Prenez une assurance complémentaire frais ambulatoires (frais hors hospitalisation). Une telle assurance prend en charge jusqu'à 80% du coût des appareils et 80% des frais médicaux après intervention de la mutuelle.

Etonnant : alors que les soucis d'audition touchent ou toucheront la grande majorité de la population, seuls 5% des Belges ont pris une assurance frais ambulatoires.

 

Une assurance pour améliorer l’audition de votre personnel

Une politique des ressources humaines responsable prend en compte l'aspect santé de ses travailleurs. Dans ce cadre, l'audition, devrait faire l'objet de mesures de prévention et de contrôles réguliers, comme cela se pratique dans certaines entreprises pour la vue.

En tant que responsable des ressources humaines, vous pouvez en faire plus. Comment ? En intervenant dans les frais médicaux de vos employés pour améliorer leur audition.

L’assurance complémentaire frais ambulatoires offre une couverture à 80 % des appareils auditifs et des consultations médicales d'un médecin ORL après intervention de la mutuelle.

Offrir cet avantage à tous les travailleurs démontre que vous êtes un employeur inclusif, prenant en compte les difficultés de chacun.

 

Les oreilles décollées, quelle intervention ?

Pas vraiment un souci d'audition mais plutôt esthétique qui peut aussi se révéler handicapant (confiance en soi...).

L'opération de recollement des oreilles des enfants et des adultes est généralement couverte par DKV pour autant que la sécurité sociale intervienne.  

-------------

3 choses à retenir :

- Consulter un spécialiste de l'audition (ORL) au moindre doute ;

- Faire tester son audition une fois par an, après 40 ans, par un médecin ORL ;

- Penser à prendre une assurance frais ambulatoires, en prévention.

 -----------------

Vous êtes un(e )responsable des Ressources humaines ? Pensez à offrir l'assurance frais ambulatoires à vos collaborateurs. En cas de perte d'audition, ils auront alors les moyens de pallier à cet inconvénient. Il en résulte un meilleur confort de travail pour eux et moins d'absentéisme pour vous.